• 21juil

    Pinces à poisson : fish grip (boca grip, boga grip…)

    Pêche en Mer n° 273, avril 2008
    Pinces à poisson : fish grip (boca...)

    Pinces à poisson : fish grip (boca...)

    Introduction de Philippe Duchesne :

    Les pinces à poissons sont de plus en plus présentes sur le marché français. Très pratiques, elles permettent d’attraper le poisson par la gueule sans le toucher et même de le décrocher sans le sortir de l’eau. D’ici peu, elles devraient faire partie des accessoires de base de ceux qui relâchent régulièrement leurs captures.

    Un article de Philippe Duchesne sur les pinces à poissons (fish grip en anglais) telle que les célèbres Boca Grip ou Boga Grip. A la base ces pinces sont faites pour attraper par la gueule les espèces dangereuses, à dents bien piquantes. J’ai utilisé une telle pince toute une saison, et j’en conclu qu’elle n’a pas d’intérêt pour les espèces les plus courantes en mer en France : bar (loup), lieu jaune, maigre, morue…

    Même si je présente un joli lieu jaune tenu par une pince à poisson sur cette photo d’ouverture, je déconseille son utilisation systématique, surtout pour les poissons fragiles comme ceux de la famille des Gadidés. La pince fait systématiquement un trou important devant la mâchoire de ces carnassiers, à cause des deux becs métalliques. L’arrivée sur le marché du Plastic Fish Grip de hPa (pince à poisson 100% plastique) devrait fortement limiter ce problème.

    Je conseille plutôt l’utilisation d’une épuisette pour assurer une belle prise, puis l’utilisation d’une pince plate à long manche pour dégager l’hameçon de la gueule du poisson. Ensuite, il ne reste qu’à conserver ou relâcher ce poisson non abîmé.

    A part pour attraper par exemple un barracuda en mer, ou un brochet en eau douce, je ne pense pas que la vulgarisation de cet outil soit une bonne idée.

    Décembre

    Si l’on regarde de près les coloris des leurres, l’offre est si vaste que beaucoup d’indécis choisissent les incontournables blancs, au dos jaune ou dos bleu/noir. En France, ne nous voilons pas la face, la priorité reste de prendre un beau poisson et l’extase ne commence qu’à la touche. On se persuade donc que le poisson voit comme nous et on choisit un coloris plutôt imitatif. A-t-on raison ou ne vaut-il pas mieux penser « poisson » ?

    Tags: , , , , , , , ,

   

Recent Comments

  • Bonjour Sur le magazine Pêche en Mer à commander. A bientôt ...
  • Ou peut on lire l article...
  • Lisez Pêche en Mer cette année (2016), vous ne serez pas déç...
  • Bonjour Ce livre présente tous les types de leurres et les a...
  • Je ne peux pas ne pas commenter. Impeccablement écrit!...