• 21fév

    Pêche en Mer n°356 - mars 2015Pêche en mer du bord et en bateau

    Introduction de l’article :

    Pêcher le cabillaud (ou la morue)

    Un article complet pour vous aider à traquer la morue, de son vrai nom cabillaud, en période hivernale. Ce dossier traite aussi bien de sa pêche en bateau que de sa pêche du bord.

    A cette période de l’année, la plupart des bateaux sont encore en hivernage. Pendant ce temps, les plus chevronnés traquent le cabillaud, du bord comme en bateau, plus connu sous l’appellation morue.

    Jugez la bête : ce poisson peut atteindre la barre des 15 kg sur nos côtes. C’est ainsi qu’une poignée de pêcheurs avertis ont effectué le minimum vital en terme d’entretien du bateau – la révision moteur – et sont en veille météo permanente pour sortir à la moindre occasion. A chacun ses objectifs. Certains pêchent en surfasting, d’autres au poser en bordure de côte et les traqueurs de spécimens prennent le grand large pour toucher les plus grosses, celles de plus de 8 kg. L’ambiance hivernale du bord de mer est particulière…

    Découvrez l’article complet, les astuces, les montages sur le magazine Pêche en Mer n°356, mars 2015.

    Ci-dessous un aperçu de l’article :

    Pêche en Mer n°356 - mars 2015

    Pêche en Mer n°356 – mars 2015

    Voir aussi sur le web :

     

    – Fiche poisson : La morue

     

    – Les leurres : Tout sur les leurres de pêche

     

    Types de leurres pour la morue :

     

    – Fiche leurre : les virgules

     

    – Fiche leurre : les shads

     

    – Fiche leurre : les slugs

     

    – Fiche leurre : les jigs

     

    – Fiche leurre : les tai jigs et les madai jigs

     

    – Fiche leurre : les cuillers ondulantes

     

    Tags: , , , , ,

  • 31mai

    Des quotas journaliers pour les plaisanciers

    Après la mesure de gestion des stocks du 17 mai 2011, consistant à couper la queue de certaines espèces pêchées dans le cadre de notre loisir, l’encadrement de la pêche amateur en bateau se renforce avec un nouvel arrêté du 21 mai 2012. Les pêcheurs plaisanciers sont désormais soumis aux quotas suivants :

    – 6 cabillauds (Gadus morhua) maximum par pêcheur embarqué (d’au moins 15 ans) et par jour, dans la limite de 20 cabillauds par bateau.
    – 10 merlus (Merluccius merluccius), 11 soles (toutes espèces) et 11 plies (Pleuronectes platessa) maximum par bateau et par jour ; s’il y a plus de 2 pêcheurs à bord, le nombre de captures est porté à 12 merlus, 13 soles et 13 plies par bateau et par jour.

    Ces espèces doivent être débarquées avec la tête, en vue de pouvoir être mesurées par les affaires maritimes.

    Cette nouvelle réglementation s’applique en Manche-Est et en Mer du Nord, pour faire simple de la frontière Belge à Saint-Malo.


    Voici l’arrêté complet :

    Le Havre, le 21 mai 2012
    Direction Inter-régionale de la mer _ Manche-Est – mer du Nord
    Service Ressources réglementation Économie Formation

    Le préfet de la région Haute Normandie,
    ARRÊTÉ n° 74 / 2012
    Portant sur la limitation des captures effectuées à partir de navires autres que ceux titulaires d’un rôle d’équipage de pêche en Manche et en Mer du Nord.

    VU le règlement (CE) no 811/2004 du Conseil du 21 avril 2004 instituant des mesures de reconstitution du stock de merlu du nord ;
    VU le règlement (CE) no 509/2007 du Conseil du 7 mai 2007 établissant un plan pluriannuel pour l’exploitation durable du stock de sole dans la Manche occidentale ;
    VU le règlement (CE) no 676/2007 du Conseil du 11 juin 2007 établissant un plan pluriannuel de gestion pour les pêcheries exploitant des stocks de plie et de sole en mer du Nord;
    VU le règlement (CE) no 1342/2008 du Conseil du 18 décembre 2008 établissant un plan à long terme pour les stocks de cabillaud et les pêcheries exploitant ces stocks et abrogeant le règlement (CE) no 423/2004 ;
    VU le code rural et de la pêche maritime, et notamment son livre IX relatif à la pêche et à l’aquaculture marine ;
    VU le décret no 90-94 du 25 janvier 1990 modifié, pris pour l’application du titre Il et du titre IV du livre IX du code rural et de la pêche maritime ;
    VU le décret n°90-618 du 11 juillet 1990 modifié relatif à l’exercice de la pêche maritime de loisirs;
    VU l’arrêté ministériel du 15 juillet 2010 modifié déterminant la taille minimale ou le poids minimal de capture et de débarquement des poissons et autres organismes marins ;
    VU l’arrêté ministériel du 17 mai 2011 imposant le marquage des captures effectuées dans la cadre de la pêche maritime de loisir ;
    VU l’arrêté du Préfet de Haute-Normandie no12/81 du 5 mars 2012 donnant délégation de signature en matière d’activités à Monsieur Laurent COURCOL, Directeur interrégional de la mer Manche Est – mer du Nord ;

    CONSIDERANT que les pêcheurs de loisirs réalisent des captures de cabillaud, de merlu, de sole et de plie dans la partie maritime de la Manche et de la Mer du Nord où des mesures de régulation de la pêcherie sont prises pour les navires de pêche professionnelle ;
    CONSIDERANT
    la nécessité de prendre pour la pêche de loisir des mesures de gestion des captures pour les espèces qui sont soumises à des plans de reconstitution ;
    CONSIDERANT que pour maintenir le bon ordre des activités de pêche, il convient que des mesures de limitation des captures soient prises afin d’assurer une cohabitation harmonieuse entre les pêcheurs professionnels et les pêcheurs plaisanciers ;
    CONSIDERANT que les mesures de contingentement des captures permettent d’assurer une gestion durable des ressources halieutiques ;

    SUR proposition du directeur interrégional de la mer Manche Est-mer du Nord;

    ARRETE

    Article 1 :
    Le présent arrêté s’applique à la pêche de loisir exercée à partir de navires ou embarcations, quel que soit leur pavillon, autres que ceux titulaires d’une rôle d’équipage de pêche.
    Il s’applique dans les eaux sous souveraineté ou juridiction française comprises entre la ligne séparative des eaux sous souveraineté ou juridiction française et belge au nord et à l’ouest d’une ligne partant de la limite séparative des départements de la Manche et de l’Ille-et-Vilaine et joignant les points définis au point 1 de l’article 6 du 11 juillet 1990 sus visé.

    Article 2 :
    Dans la zone mentionnée à l’article 1, la pêche, la conservation à bord et le débarquement sont limités pour chacune des espèces suivantes de taille réglementaire à :
    – 10 merlus (Merlucclius merluccius) par navire et par jour,
    – 11 soles (toutes espèces) et 11 plies (Pleuronectes platessa) par navire et par jour,
    – 6 cabillauds (Gadus morthua) par pêcheur embarqué sur le navire et par jour dans la limite de 20 par navire.

    Si le nombre de pêcheurs embarqués à bord du navire est supérieur à deux, le nombre maximum autorisé de captures est porté à : – 12 merlus et à 13 soles et 13 plies.

    Le transbordement des captures est interdit.

    Article 3 :
    Au sens du présent arrêté, sont considérés comme pêcheurs embarqués, les personnes d’au moins 15 ans présentes à bord.

    Article 4 :
    Les poissons sont conservés exclusivement entiers ou éviscérés jusqu’à leur débarquement.  Pour le cabillaud et la sole, cette disposition ne fait pas obstacle au marquage prévu par l’arrêté du 17 mai 2011 susvisé.

    Article 5 :
    L’arrêté n°48/2009 du 23 avril 2009 limitant les captures effectuées à partir de navires autres que ceux titulaires d’un rôle d’équipage de pêche en Manche et en Mer du Nord est abrogé.

    Article 6 :
    Le Directeur Interrégional de la Mer Manche-Est – Mer du Nord est chargé de l’exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la préfecture Haute-Normandie ainsi qu’au recueil des actes administratifs de la préfecture des régions Basse-Normandie et Nord-Pas de Calais, ainsi qu’au recueil des actes administratifs de la Somme.

    Pour le préfet de la région Haute-Normandie et par délégation Le directeur interrégional de la Mer Laurent Courcol

    Collection des arrêtés : préfecture H N
    Destinataires :
    DPMA
    DDTM/DML 59 – 62 – 76 – 14 – 50
    CNSP- CROSS Etel
    PREMAR
    Groupement de Gendarmerie maritime
    CRPMEM HN, BN, NPCP


    Photocopie de l’arrêté :

    Arrêté du 21-05-12 - Limitation des captures pour la pêche de plaisance

    Arrêté du 21-05-12 - Limitation des captures pour la pêche de plaisance

     

    Arrêté du 21-05-12 - Limitation des captures pour la pêche de plaisance

    Arrêté du 21-05-12 - Limitation des captures pour la pêche de plaisance

     

    Arrêté du 21-05-12 - Limitation des captures pour la pêche de plaisance

    Arrêté du 21-05-12 - Limitation des captures pour la pêche de plaisance

    Tags: , , , , , , , , , ,

  • 28fév

    Pêche en Mer n°320

    Pêche en Mer n°320

    Une journée de trophées

    Introduction de l’article :

    Techniques pour le bar, aux leurres souples

    Nous sommes le 20 mars 2011, à Boulogne-sur-Mer, la première accalmie du mois est annoncée. Accompagné de quelques amis pêcheurs, nous décidons d’aller voir un peu ce qui se passe au large. Un souvenir inoubliable !

    Il s’agit d’une journée d’exception durant laquelle 4 morues records de France ont été capturées.

    Voir aussi sur le web :

    – Fiche leurre : les shads / Fiche leurre : les slugs

    Technique : Pêche à gratter (aux leurres souples)

    – Les montages de leurres souples



    Ci-dessous un aperçu de l’article :

    Pêche en Mer n°320 - Mars 2012

    Pêche en Mer n°320 - Mars 2012

    Tags: , , , ,

  • 24mar

    Pêche profonde en Manche

    Morues et lieus toute l’année

    Pêche en Mer n° 297, Avril 2010
    Morues et lieus toute l'année

    Morues et lieus toute l'année

    Couverture : lieu de 8,3 kg pêché en février 2010

    Couverture : lieu de 8,3 kg pêché en février 2010

    Introduction de l’article :

    Nous sortons d’un hiver rude qui a limité le nombre de sorties hauturières. Pourtant, rien n’est perdu, la morue et le lieu se pêchent toute l’année dans les fonds de plus de 40 mètres.

    La thématique « lieus et morues » semble en décalage avec les premiers beaux jours du printemps. Et bien justement, non ! Il est question ici de jouer les prolongations en recherchant ces carnassiers de sport toute l’année dans les fonds de plus de 40 m, en dessous de la thermocline saisonnière.

    Voir aussi sur le web :

    Fiche poisson : le lieu jauneMon lieu jaune record

    Fiche de la morue

    Fiche leurre : les slugs

    Fiche leurre : les shads

    Mes conceptions : les leurres souples Sakura

    Tags: , , , , , , , , ,

  • 20juil

    Cabillauds / Morues : connaitre, pêcher, préserver.

    Pêche en Mer n° 259, Février 2007
    Dossier complet sur le cabillaud (ou morue)

    Dossier complet sur le cabillaud (ou morue)

    Couverture Pêche en Mer 259

    Couverture Pêche en Mer 259

    Introduction de l’article :

    A cette période de l’année la plupart des chantiers navals sont envahis par les bateaux en révision. Pourtant une poignée d’irrésistibles frontaliers ne rangeront pas leurs gaules. Ils feront chauffer le moteur en prenant le large et entretiendront le matériel en le faisant fonctionner tout l’hiver. Du bord ou en bateau, les activités sont multiples l’hiver pour tenter de prendre un belle morue.

    Nombreuses sont les parties de pêche où je suis parti traquer la morue en traversant l’autoroute des cargos dans le détroit du Pas-de-Calais. Ce carnassier se pêche essentiellement à la verticale aux leurres souples et aux jigs, c’est du moins le cas des plus gros cabillauds.

    Ce dossier complet de 10 pages présente toutes les techniques pour pêcher la morue, du bord puis en bateau. Cet article a fait l’objet de la couverture du Pêche en Mer 259.

    Voir aussi :

    Fiche de la morue

    Décembre

    Si l’on regarde de près les coloris des leurres, l’offre est si vaste que beaucoup d’indécis choisissent les incontournables blancs, au dos jaune ou dos bleu/noir. En France, ne nous voilons pas la face, la priorité reste de prendre un beau poisson et l’extase ne commence qu’à la touche. On se persuade donc que le poisson voit comme nous et on choisit un coloris plutôt imitatif. A-t-on raison ou ne vaut-il pas mieux penser « poisson » ?

    Tags: , , , , , , , , , ,

   

Recent Comments

  • Lisez Pêche en Mer cette année (2016), vous ne serez pas déç...
  • Bonjour Ce livre présente tous les types de leurres et les a...
  • Je ne peux pas ne pas commenter. Impeccablement écrit!...
  • Merci pour votre article, bonne journée....
  • Morue pechee par ERIC a belle isle l ete dernier. 15.00kgs. ...