• 21fév

    Pêche en Mer n°356 - mars 2015Pêche en mer du bord et en bateau

    Introduction de l’article :

    Pêcher le cabillaud (ou la morue)

    Un article complet pour vous aider à traquer la morue, de son vrai nom cabillaud, en période hivernale. Ce dossier traite aussi bien de sa pêche en bateau que de sa pêche du bord.

    A cette période de l’année, la plupart des bateaux sont encore en hivernage. Pendant ce temps, les plus chevronnés traquent le cabillaud, du bord comme en bateau, plus connu sous l’appellation morue.

    Jugez la bête : ce poisson peut atteindre la barre des 15 kg sur nos côtes. C’est ainsi qu’une poignée de pêcheurs avertis ont effectué le minimum vital en terme d’entretien du bateau – la révision moteur – et sont en veille météo permanente pour sortir à la moindre occasion. A chacun ses objectifs. Certains pêchent en surfasting, d’autres au poser en bordure de côte et les traqueurs de spécimens prennent le grand large pour toucher les plus grosses, celles de plus de 8 kg. L’ambiance hivernale du bord de mer est particulière…

    Découvrez l’article complet, les astuces, les montages sur le magazine Pêche en Mer n°356, mars 2015.

    Ci-dessous un aperçu de l’article :

    Pêche en Mer n°356 - mars 2015

    Pêche en Mer n°356 – mars 2015

    Voir aussi sur le web :

     

    – Fiche poisson : La morue

     

    – Les leurres : Tout sur les leurres de pêche

     

    Types de leurres pour la morue :

     

    – Fiche leurre : les virgules

     

    – Fiche leurre : les shads

     

    – Fiche leurre : les slugs

     

    – Fiche leurre : les jigs

     

    – Fiche leurre : les tai jigs et les madai jigs

     

    – Fiche leurre : les cuillers ondulantes

     

    Tags: , , , , ,

  • 02juil
    Pêche en mer Hors-Série Bar n°17

    Pêche en mer Hors-Série Bar n°17

    Les coins de pêche pour le bar

    Introduction de l’article :

    Du bord au large, tous les postes à bar.

    Qu’il soit recherché du bord ou en bateau, le bar se traque de multiples manières et il  s’acclimate à de nombreuses configurations. Poste peu ou très profonds, avec ou sans courant, eau claire ou sale, fonds accidentés ou non, tant de paramètres opposés que l’on a croisé un jour en cherchant le Dicentrarchus labrax ! Voici les postes types pour rechercher le bar.

    « Si le bar nous fascine tant, c’est bien pour la diversité des approches qui permettent sa capture. Tantôt déçus par une bredouille imprévisible, tantôt émerveillés par un excellent résultat tout aussi improbable, voilà ce qui nous plait chez le labrax. Il se prend aussi bien sur une épave immergée dans plus de 40 mètres d’eau qu’en surface sur une avancée rocheuse accessible à tous pêcheurs à pied. De plus, un gros sujet se balade aussi bien au large que dans la zone de balancement des marées… »

    Les coins de pêche à bar suivants sont abordés :

    • Les tombants et cassures
    • Les épaves
    • Les têtes de roche
    • Les rivières : lits, deltas et embouchures
    • Les digues rocheuses
    • Les côtes rocheuses (pointes, falaise, roches artificielles de protection du littoral…)
    • Les étendues de roches immergées (plateaux, dédales…)
    • Les parcs d’élevage conchylicoles
    • Les plages

    Ci-dessous un aperçu de l’article :

    Pêche en Mer HS n°17 - Les postes à bar

    Pêche en Mer HS n°17 - Les postes à bar

    Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

  • 19juin

    Livre : Toutes les pêches en bateau

    Toutes les Pêches en bateau - Code Vagnon

    Toutes les Pêches en bateau – Code Vagnon

    Auteur : Guillaume Fourrier
    Editions
    : Vagnons (Code Vagnon)
    Préface
    : Gérard Péroddi – Président FFPM
    Description :
    Ce livre présente, de manière didactique, toutes les techniques de pêche utilisables à bord d’un bateau et le matériel adapté à leur pratique.
    Chaque espèce de poisson est présentée sous forme de fiche pratique ainsi que les appâts et leurres pour les capturer. Une rubrique finale vous aide à choisir le bon bateau et l’électronique embarquée adaptée à vos besoins.

    « GUILLAUME FOURRIER est aujourd’hui un des acteurs incontournables du marché de la pêche sportive aux leurres. Après avoir été prescripteur durant des années sur Internet, puis dans diverses revues, il a écrit La pêche aux leurres aux éditions Vagnon et dévoile à nouveau dans cet ouvrage toute son expérience. »

    188 pages / ISBN 978-2-85725-762-2

    Acheter ce livre : TOUTES LES PECHES EN BATEAU


    Aperçu du livre :

     

    Exemple de pages POISSONS

    Exemple de pages POISSONS

    Exemple de pages TECHNIQUES / AUX APPÂTS

    Exemple de pages TECHNIQUES / AUX APPÂTS

    Exemple de pages TECHNIQUES / AUX LEURRES

    Exemple de pages TECHNIQUES / AUX LEURRES

    Exemple de pages PRÉSENTATION DES APPÂTS

    Exemple de pages PRÉSENTATION DES APPÂTS

    Exemple de pages PRÉSENTATION DES LEURRES

    Exemple de pages PRÉSENTATION DES LEURRES

    Acheter le livre

    Tags: , , , , , , ,

  • 20mai

    Pêche en Mer 311 - Juin 2011

    Pêche en Mer 311 - Juin 2011

    Pêche sur les postes isolées

    Tête de roche, épave, tombant…

    Pêche en Mer n° 311, Juin 2011

    Introduction de l’article :

    Aux leurres…
    Pratiquez les postes isolés

    Au large, le moindre relief isolé au milieu de la masse d’eau est un habitât potentiel pour la flore et la faune aquatique. Certains postes rassemblent de véritables attroupements de carnassiers, lesquels ne se jettent pas pour autant sur le moindre leurre…

    « A la belle saison, le nombre de plaisanciers se multiplie et chacun est à l’affût du résultat des autres bateaux revenant du large. Les options d’itinéraire sont nombreuses et en misant sur un poste isolé au large, dans une certaine profondeur, vous optimisez les chances de réussite.

    La carte marine nous donne toutes les informations nécessaires au repérage des bons postes. Elle indique la présence d’épaves, obstructions, têtes de roche, tombants ou encore dunes de sables. Tous ces postes sont intéressants et susceptibles de rassembler quelques gros poissons (bars, lieus, maigres, morues…) en quête de nourriture.

    Les postes les plus précis sont les têtes de roche représentées par une croix sur les cartes et les épaves représentée par des symboles ronds ou ovales (voir encadré page 53)… ».

    Ci-dessous un aperçu de l’article :

    Les postes isolés : épaves, têtes de roches, tombants, obstructions

    Les postes isolés : épaves, têtes de roches, tombants, obstructions

    Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

  • 19juil

    Pêcher au lever du soleil en bateau

    Pêche en Mer n° 301, Août 2010
    Pêche en Mer - Profitez des premières lueurs du jour

    Pêche en Mer - Profitez des premières lueurs du jour

    Pêche en Mer - Pêche au lever du jour

    Pêche en Mer - Pêche au lever du jour

    Introduction de l’article :

    En période estivale, les flux touristiques s’acheminent sur les littoraux et l’intensité de pêche s’accroît dans la bande côtière. Beaucoup d’entre nous profiteront du temps clément pour passer un moment de détente, conciliant pêche et bronzage. D’autres profiteront des premières lueurs matinales pour prendre le large, seuls face aux éléments

    Un article qui, à la relecture depuis mon bureau, me donne vraiment envie de prendre le large. Il traite de l’intérêt d’être sur un lieu de pêche au lever du jour. Le sujet pose les bases pour bien réussir un lever du jour, et rappelle les règles d’or pour prendre le large en toute sécurité.

    Tags: , , , ,

  • 24juil

    Bass boat Triton et Toyota Tundra wrappé Sébile

    Les compétitions de pêche aux leurres aux US présentent des enjeux importants. Les meilleurs compétiteurs représentent leurs partenaires de la tête au pied, jusqu’au bass boat et au 4×4. Appréciez ce joli travail pour la décoration du Triton et du Toyota Tundra de Jason Williamson, une tête d’affiche des circuits US :

    Moteur 250cv Mercury Optimax

    Moteur 250cv Mercury Optimax

    Le Toyota Tundra magnifiquement wrappé aux couleurs Sébile

    Le Toyota Tundra magnifiquement wrappé aux couleurs Sébile

    Déco du pare-choc avec le "é" de Sébile

    Déco du pare-choc avec le logo é de Sébile

    Le bass-boat Triton assorti au 4x4

    Le bass-boat Triton assorti au 4x4

    L'ensemble vu du ciel

    L'ensemble vu du ciel

    Tags: , , , , , , , , , , , , ,

  • 22juil

    Humminbird

    Le Side Imaging de Humminbird

    Prospection sous-marine en 3D

    L’écho-sondeur est un appareil électronique qui détecte la profondeur et les éléments subaquatiques entre la surface et le fond, sous le bateau. Il y a plus de 5 ans les écrans couleurs devenaient accessibles au grand public, permettant de mieux différencier les nuances par rapport aux écrans monochromes, qui avaient à l’époque une définition limitée. Aujourd’hui les plaisanciers ont entre leurs mains des appareils ultra-précis d’une luminosité confortable et dont la résolution s’approche de celle d’un écran plat. Mais la marque Humminbird a pris un véritable élan technologique avec une interprétation en trois dimensions des fonds marins : le Side Imaging.

    La technologie Side Imaging est révolutionnaire

    La technologie Side Imaging est révolutionnaire. Ici les pieds immergés d'un cylindre s'affichent sur l'écran. Il s'agit d'un autre cylindre à droite du bateau, non visible sur la photo (le même que celui que l'on voit à gauche de la photo).

    Le Side Imaging est l’aboutissement des recherches menées depuis quelques années par la marque Américaine Humminbird à propos d’un nouveau procédé : le sondage à multi-faisceaux non-concentriques. Pour commencer sur une bonne base, disons que le Side Imaging ne remplace pas le sondeur, il est complémentaire : il s’agit d’un « super-sondeur » de prospection, à condition qu’il soit combiné à un GPS, ce qui est le cas de tous les appareils Humminbird. Il fonctionne en combinaison avec un sondeur, et l’on passe de l’écran Side Imaging à l’écran sondeur en fonction des besoins : Side Imaging pour repérer les reliefs et les gros bancs de poissons, en marche avant, et sondeur classique pour détecter les poissons et la hauteur du fond sous la coque du bateau, en dérive.

    Description de la technologie Side Imaging :

    Système de balayage latéral Side Imaging

    Système de balayage latéral Side Imaging

    Il s’agit d’un système de balayage latéral de chaque côté du bateau qui permet une représentation 3D des fonds. Cette technologie est installée sur les modèles haut de gamme sondeur/GPS. L’intérêt de ce système est qu’il permet de balayer à distance sur les côtés du bateau et de renvoyer une image réaliste du fond. Le rendu est proche d’une photographie du fond, grâce à des dégradés (nuances de bleus, oranges ou gris) et des zones d’ombres derrière les cailloux, épaves et autres obstacles. C’est un système de prospection des fonds qui permet de découvrir les reliefs du fond à distance, assez loin du bateau. On est à mi-distance entre le sonar et le sondeur, avec une prospection du fond à moindre distance que le sonar mais un rendu mieux détaillé des fonds avoisinants. Je ne serais pas étonné que de plus en plus de pêcheurs professionnels s’équipe de la technologie dans un futur proche. Il fonctionne bien lorsque le bateau est en marche avant en ligne droite, entre 1 et 5 noeuds (idéalement 1 à 3 noeuds), et les deux faisceaux de la sonde balayent latéralement une large zone de chaque côté du bateau, jusqu’à plusieurs dizaines de mètres, avec une portée théorique de 110m pour chaque faisceau.

    Les fonds durs et reliefs bien détachés du fonds renvoient des échos de forte intensité, qui s’affichent en clair. La masse d’eau entre la surface et le fond apparaît en bleu sombre. Lorsqu’un obstacle décollé du fond intercepte le faisceau, il renvoie un écho, et ce qui est derrière n’est pas sondé et apparaît en zone d’ombre, comme une ombre portée par un faisceau lumineux comme le soleil.

    On peut détecter à distance un banc de poissons entre deux eaux, sans toutefois atteindre le degré de précision d’un sondeur classique pour les détails fins. Une fois les poissons repérés à plusieurs dizaine de mètres du bateau, on déplace le curseur sur le banc et on appuie sur « Mark » pour enregistrer cette zone clé : il ne reste qu’à repasser dessus au sondeur classique.

    Les appareils multi-fonctions Humminbird disposent du sondeur classique (sondage vertical couleur mono ou multi-fréquence), de la cartographie / GPS et du nouveau Side Imaging (sondage latéral). Il est possible de partager l’écran pour visualiser ces fonctionnalités simultanément ou d’utiliser une des fonctionnalité en plein écran pour un maximum de visibilité.

    Grande épave au Side Imaging, on place le curseur sur l'endroit souhaité de l'épave.

    Grande épave dans 25m de fond sondée au Side Imaging à une vitesse de 3,7 nds. On place le curseur sur l'endroit souhaité de l'épave pour dériver ensuite au sondeur classique.

    Side Imaging en pratique :

    Lors de la première utilisation, quelle agréable surprise de découvrir ou redécouvrir les fonds de notre zone de pêche. Mais il reste à interpréter l’image, ce qui n’est pas très simple de prime abord. Le fonctionnement est différent de celui du sondeur classique, qui sonde ce qui se passe entre la coque du bateau et le fond, à la verticale du bateau. Le Side Imaging sonde ce qui se passe horizontalement entre le fond sous le bateau et le fond à plusieurs dizaines de mètres de chaque côté du bateau.

    On va pouvoir avancer à une vitesse allant de 1 à 5 noeuds et trouver à plus de 20 mètres de chaque côté du bateau : une fosse, un changement de nature de fond, des roches éparses, des épaves… C’est clairement une arme de repérage de poste. Lorsque l’on repère un point intéressant avec le Side Imaging, on peut déplacer un curseur sur ce point, et enregistrer le point GPS (bouton « Mark »). Le GPS enregistre avec précision tous les détails de cette photo 3D du fond : c’est l’élément clé du Side Imaging qui, vous l’aurez compris, est indissociable du GPS.

    La définition précise de la partie sondeur des combinés Humminbird est précise : ici descente de la ligne sur une épave.

    La définition de la partie sondeur classique des combinés Humminbird est précise : ici descente de la ligne sur une épave.

    On a un nouveau point précis, on repasse au dessus, et on sonde à la verticale avec le sondeur classique pour repérer les bancs de poissons et la profondeur précise. On est alors en action de pêche rapidement. Le passage à la sonde classique, cette fois-ci, ce fera en dérive, bateau placé à la perpendiculaire du courant : le bateau avance en crabe.

    Le balayage de l’écran n’est pas horizontal comme sur un sondeur classique mais vertical. C’est un peu troublant au départ, mais on s’y fait vite (le fond s’affiche de haut en bas sur l’écran). Quand on réfléchit bien, c’est logique, l’écran affiche progressivement ce qui se trouve de chaque côté du bateau qui est en marche avant, donc défilement vertical de de haut en bas. Il est possible d’afficher les deux côtés du bateau, en théorie visibles jusqu’à 110 mètres de chaque côté, vous prospectez donc au maximum 220 mètres de large ! Ceci est valable pour les faibles profondeurs, dans un fond de 25 mètres nous voyons facilement jusqu’à 60 mètres de chaque côté (prospection de 120 mètres de large). Il est possible de n’afficher qu’un côté du bateau si vous voulez plus de détails sur l’écran.

    Side Imaging en mer :

    La prospection précise - gros bars

    Prospection précise grâce au Side Imaging : un avantage pour trouver plus facilement les gros bars

    On parle beaucoup de Side Imaging en compétition de pêche sur les plans d’eau douce. C’est un outil de prospection qui permet aux pêcheurs de comprendre rapidement des postes inconnus. En mer, des explorateurs d’épaves ont testé la technologie avec surprise et succès. Les pompiers et la gendarmerie l’ont utilisé pour leurs opérations de recherches sous-marines. En théorie le fabriquant recommande une utilisation idéale dans un fond de 20 mètres et jusqu’à 30 mètres. Certains pêcheurs méditerranéens sont allés plus loin en exploitant des fosses. Nous avons pu tester la technologie sur des épaves dans 40 mètres de profondeur, avec un certain succès. Certes la définition est moins bonne que sur les fonds de 20 mètres, mais elle est suffisante pour se faire une idée précise de la position et la forme d’une épave dans une telle profondeur. Les bancs de sables offrent des images magnifiques des rides formées sur le fond. Sur les fonds sableux dissimulant des roches éparses, les moindres reliefs sont repérés de loin, ce qui permet de trouver tous les postes isolés facilement. On détecte aussi à merveille les parcs à huîtres et à moule. Enfin il est possible d’enregistrer de nombreuses informations sur une carte mémoire (de type SD-Card) insérée dans l’appareil pour retravailler les coins de pêche à la maison.

    En résumé : le bateau avance, l’écran affiche une « photo 3D » du fond jusqu’à plusieurs dizaines de mètres de chaque côté du bateau, vous avez les points GPS de tout point visible sur cette « photo 3D » : c’est redoutable !


    Combinés Humminbird disposant de la technologie Side Imaging :

    1197c-SI Combo - Diagonale 26,5cm (10,4”), 800x600px – 3999 Euros

    798c-SI Combo – Diagonale 12,7cm (5”), 640x640 px – 1659 Euros (avec antenne GPS intégrée ou externe)

    997c-SI Combo – Diagonale 20,3cm (8”), 800x480px – 3299 Euros

    997c-SI Combo – Diagonale 20,3cm (8”), 800x480px – 3299 Euros

    1197c-SI Combo - Diagonale 26,5cm (10,4”), 800x600px – 3999 Euros

    1197c-SI Combo - Diagonale 26,5cm (10,4”), 800x600px – 3999 Euros

    Quelques photos du Side Imaging :

    Un gros navire posé à plat.

    Un gros navire posé à plat. J'ai traversé l'épave sur sa largeur, je suis passé vers l'arrière du bateau. A gauche : en partant du trait central vertical, on lit de droite à gauche, et on distingue légèrement l'échelle puis la cabine à l'avant du bateau. A droite, en partant du trait central vertical, on lit de gauche à droite, et on distingue légèrement la cabine puis clairement l'arrière du bateau avec l'échelle.

    Passage au Side Imaging sur un chalutier

    Ici passage au ras de la proue d'un chalutier, qui est sur la droite de mon bateau. Sur la partie droite de l'écran du Side Imaging, on distingue bien l'épave et son enrouleur de chalut cassé sur l'arrière.

    Voir sur le net :

    Acheter un produit Humminbird avec la technologie Side Imaging

    Article technique : trouver et pêcher un poste isolé au Side Imaging

    Informations sur Navicom et Humminbird

    Tags: , , , , , , , , , ,

  • 20juil

    Power Fishing* : découvrir rapidement un poste

    (* « quadrillage » rapide d’une zone de pêche)

    Pêche en Mer n° 282, Janvier 2009
    Power fishing - prospection rapide
    Power fishing – Découvrir rapidement un poste de pêche

    Introduction de l’article :

    Lorsque l’on découvre une zone de pêche, ou lorsque les bredouilles s’accumulent, l’énigme à résoudre est : où se situent les poissons chasseurs ? Pour répondre à cette question aux multiples solutions, nous allons pêcher rapidement, un à un, les postes marqués visibles à l’oeil nu ou ceux repérables sur nos cartes marines. Nous allons lancer et ramener sans cesse en évoluant  à vive allure sur chaque poste : un quadrillage rapide et efficace appelé «  power fishing ».

    Un article pratique pour apprendre à prospecter rapidement une zone. Pratique lorsqu’en vacance, sur un nouveau terrain de jeu, vous souhaitez trouver rapidement la présence des poissons chasseurs tels que les bars. Très utile pour les débutants en pêche au lancer-ramener en bateau.

    Décembre

    Si l’on regarde de près les coloris des leurres, l’offre est si vaste que beaucoup d’indécis choisissent les incontournables blancs, au dos jaune ou dos bleu/noir. En France, ne nous voilons pas la face, la priorité reste de prendre un beau poisson et l’extase ne commence qu’à la touche. On se persuade donc que le poisson voit comme nous et on choisit un coloris plutôt imitatif. A-t-on raison ou ne vaut-il pas mieux penser « poisson » ?

    Tags: , , , , , , , , , , ,

  • 20juil
    Guide Accastillage Diffusion 2010

    Guide Accastillage Diffusion 2010

    Accastillage Diffusion, n°1 de l’équipement bateau

    J’équipe mon bateau avec les produits disponibles au catalogue Accastillage Diffusion, de la société Intermer. Accastillage Diffusion est le distributeur n°1 en France et en Europe d’équipements pour les bateaux et les plaisanciers destinés aux grand public. Le réseau « AD » est constitué de 77 magasins en France et en Espagne.
 Je fais parti, tout simplement des plus de 120.000 clients qui s’équipent chez AD chaque année.

    Le Guide AD (photo à droite) propose plus de 10.000 articles répartis sur 550 pages thématisées, et va encore plus loin en orientant le plaisancier dans son choix au travers de 80 pages conseils. « Quelle instrumentation choisir pour équiper votre bateau de croisière ? Quel AIS choisir pour assurer votre sécurité ? Quel guindeau choisir en fonction de votre bateau ? ». Toutes les réponses sont dans le Guide AD !

    Outre les équipements obligatoires en matière de sécurité, j’ai opté pour un projecteur halogène 100.000 candelas de la marque Jabsco, qui me permet de faire route avant le lever du jour, et pour bien d’autres équipements tel que les supports d’antenne radar, les gilets autogonfflants, le radeau de survie…

    Plus d’informations :

    Accastillage Diffusion

    Accastillage Diffusion

    Tags: , , , , , , , , , ,

  • 20juil

    Brunswick Marine in France

    2009-2010 : Bateau Quicksilver Pilothouse 640 + Moteur Mercury 100EFI

    Moteurs hors-bord Mercury - GARANTIE 5 ANSLes bateaux Quicksilver Polyester

    Mon  bateau en 2009-2010 était un Quicksilver Pilothouse 640 motorisé par un Mercury 100cv EFI:
    Quicksilver Pilothouse 640 et Mercury 100EFI
    Garantie 5 ans - Moteurs Mercury et Mariner Les moteurs Mercury et Mariner sont garantis 5 ans

    Plus d’infos sur Brunswick Marine in France

    Brunswick Marine in France S.A., poids lourd sur le marché du motonautisme, est une filiale de la structure européenne Brunswick Marine in EMEA, faisant parti du groupe Américain Brunswick Corporation. La société est basée à La Rochelle aux Port des Minimes:
    Port des Minimes, La Rochelle

    Brunswick Marine in France distribue les marques suivantes :

    • Les moteurs hors-bord Mercury et Mariner 2-Temps Injection OptiMax et 4-Temps Fourstroke et Verado
    • Les moteurs Inboard Essence Mercury MerCruiser
    • Les moteurs électriques MotorGuide
    • Les bateaux polyesters Quicksilver et Arvor
    • Les bateaux Aluminium Quicksilver
    • Les bateaux rotomoulés Quicksilver
    • Les bateaux semi-rigides Valiant et Black Fin
    • Les bateaux pneumatiques Quicksilver
    • Les pièces et accessoires Quicksilver
    • Les bateaux AluFibreTM Silver

    Plus d’informations sur BRUNSWICK MARINE : www.brunswickmarinefrance.fr

    Tags: , , , , , , , , , , , ,

« Previous Entries   

Recent Comments

  • Lisez Pêche en Mer cette année (2016), vous ne serez pas déç...
  • Bonjour Ce livre présente tous les types de leurres et les a...
  • Je ne peux pas ne pas commenter. Impeccablement écrit!...
  • Merci pour votre article, bonne journée....
  • Morue pechee par ERIC a belle isle l ete dernier. 15.00kgs. ...